On the road

Depuis ce matin, je me dis que Forrest Gump avait bien raison. Les road trip finalement c’est comme les boites de chocolat, on ne sait jamais vraiment sur quoi on va tomber.

Si on m’avait dit que j’allais croiser des cow boys, faillir tomber en panne d’essence au milieu de la Sierra Nevada enneigée pour terminer la journée au coeur du désert, le tout dans la même journée, j’aurais misé sur un bon bluff.



 
Début du parcours sur les pas de Jack Kerouac, comme tout trip qui se respecte, mais aussi
d’Henry Miller sur la mythique Highway 1 qui longe la côte entre San Francisco et Los Angeles.

Après les longues plages dorées sur lesquelles le Pacifique vient se jeter, le paysage devient plus sauvage avec falaises déchiquetées mais verdoyantes et colonies d’éléphants de mer en quête de repos. Je ne vous raconterai pas tout ce que j’ai appris sur les éléphants de mer ces derniers jours, si ce n’est que malgré ses yeux plissés, paresseux et endormis, il m’est apparu clairement que le bibi phoque de mon enfance avait subit un peu de Photoshop.


Il a finalement fallu abandonner le Pacifique pour rentrer au coeur des terres et passer du désert le plus aride, aux plantations d’oranges et de citrons, des montagnes enneigées aux lieux les plus désolés où seuls quelques buissons et cactus parviennent à pousser. Les road trip, ce sont également des rencontres improbables comme ce Français qui s’est installé dans la région, il y a 35 ans, et qui n’aime que la chaleur alors que les températures sombrent dans le négatif pendant 5 mois de l’année, ou encore, ces Allemands qui avaient descendu la Highway 1, il y a 25 ans en Harley Davidson…

Bref. On a fait un road trip.

Et pour finir, une mention toute particulière aux routes américaines qui ont encore à découvrir quelques propriétés intéressantes de l’asphalte – déjà utilisé pour assurer l’étanchéité des jardins de Babylone… (ce post n’a pas du tout pour objectif de débattre sur l’asphalte ricain bien que ses nombreux nids de poule ainsi que leur impact sur mon postérieur rende le sujet particulièrement intéressant.)

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 comments on “On the road

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *