Ardèche, épisode 2

Thines – Les Vans
Troisième jour. Mes pieds appellent au secours, mes épaules commencent à me parler, je suis fatiguée; mais que faisais-je dans cette galère?! Sérieux!

En bonne flâneuse, je me dis qu’il faut absolument que je trouve une solution pour éviter la folie… Je tente la technique : « je pense à autre chose« . Genre à regarder le paysage. Entre nous, je crois même que c’est l’objectif de la randonnée… Donc, je me focalise… Je regarde l’horizon changer abruptement et passer du schiste au calcaire. Les tuiles vernissées du château de Chambonas me mettent un peu de baume au coeur…

Arrivée aux Vans, véritable choc des civilisations : mille et uns commerces attirent l’oeil, les voitures vrombissent, les bruits assourdissent l’oreille… Je suis un peu déboussolée, et ai besoin d’une étape au Grangousier l’établissement recommandé de la ville pour me remonter le moral, le menu dégustation à 46€ s’impose. J’en ressors assez déçue. Si l’entrée – fois gras poêlé sur mangue – est parfaitement cuite et fondante, je cherche encore la mangue.

La pièce de bœuf aux girolles est d’une qualité exceptionnelle mais zappez les accompagnements sans grand intérêt.
J’aurai également pu éviter le plateau de fromages qu’un supermarché n’oserait pas proposer ainsi que le dessert – coupe de framboises Melba – pas vraiment à la hauteur du lieu.

En sortant, un peu dépitée, je regrette de ne pas avoir donné sa chance au Lutin gourmand lancé par des Belges cette année ou à La feuille de chou malheureusement fermée les mardi et mercredi.

Les Vans – Grospierres
Les montagnes laissent place à la garrigue, aux premières gorges de Chassezac qui éblouissent l’oeil et surtout à des plaines de vignes et de blés.

Je me sens pèlerine.

Passage par Comps dont le gite a malheureusement fermé faute de randonneurs ce qui rajoute forcément des kilomètres et m’emmène à Grospierres qui se divise bizarrement entre ville administrative et ville de commerce détenue par des Belges. C’est probablement le seul endroit de l’Ardèche qui offre une bonne Duvel ou une belle Kwak!

Grospierres – Vallon Pont d’Arc
Dernière étape de ce GR4, ouais rien que ça le GR, normal que je souffre un peu… pour arriver – enfin! – dans les gorges de l’Ardèche.

Descente en canoë oblige avant de terminer par le Restaurant les trois eaux où deux chefs officient : l’un expert en viande, l’autre en poisson. Le résultat est étonnant et plein de saveurs! Le proprio est aux petits soins pour chaque table et propose une belle carte de vins. Je m’extasie sur la Lotte au basilic entourée de lard pendant que mon voisin déguste un carré de porcelet au miel dont la chair est superbement fondante…
Plats entre 15 et 20€.

Mon périple s’arrête là…

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 comments on “Ardèche, épisode 2

  1. En quelques lignes … je me sens comme à la maison … Merci ! vivement le 14 juillet pour retrouver ma belle Ardeche …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *