Ardèche, épisode 1

Il était grand temps que cela arrive : je commençais à être irritable, je luttais pour suivre les conversations, mes yeux papillotaient irrésistiblement…

J’ai donc décidé de prendre quelques jours de vacances et de partir faire de la randonnée. Je vois déjà votre moue dubitative! J’en profite pour dénoncer quelques idées reçues :
1. La randonnée est un VRAI sport : si vous avez des doutes, faites une vingtaine de bornes et vous découvrirez des muscles insoupçonnés
2. La randonnée REPOSE : rien de tel pour dormir comme un loir terrassé par la fatigue 12 heures par nuit!
3. La randonnée c’est carrément MIEUX que la voiture pour découvrir mille et uns villages, des paysages sublimes et s’extasier devant les miracles de dame nature à jeun!

Arrivée donc par le Cévenol, train mythique qui relie Clermont Ferrand-Marseille en à peine 7 heures… et arrêt à Langogne qui ne me laisse pas un souvenir mémorable si ce n’est l’existence d’un centre ville médiéval organisé en forteresse autour de l’église. C’est la première fois que je vois cela, et je visualise parfaitement comment la ville médiévale pouvait se structurer pour assurer sa protection et sa survie!
Diner au Restaurant de la Poste fameux pour sa cuisine locale très créative. Je vous laisse découvrir…
Menus à 19 euros et à 27 euros.

Je ne vous raconterai pas en détail ma première journée de marche si ce n’est que j’ai les pieds en compote, les épaules en vrac et que je sens les 31 km en partie dus à un champ d’éoliennes mal placé. Inutile d’ajouter que je suis désormais contre les éoliennes!

Arrivée au Bez, 2 maisons dont le gîte et l’auberge réservée le soir aux pensionnaires qui propose une cuisine de tradition et d’innovation. Diner délicieux ardéchois roboratif dont la coupe ardéchoise avec crème de marron!

Le Bez – Thines
Longue étape qui commence en Ardèche Nord pour finir à Thines au cœur du schiste dans un village de 7 habitants au milieu des montagnes.

Thines se mérite tout comme son église romane du XIIe siècle qui invite à la contemplation et respire le pèlerinage sans oublier son assiette ardéchoise (saucisson d’Ardèche, caillette etc.) que propose l’une des deux auberges, celle avec terrasse évidemment
Autour du Monde

Prochaine étape à venir…

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 comments on “Ardèche, épisode 1

  1. Je comprends que les pieds soient en compote mais il faudra revoir la situation des éoliennes la prochaine fois car les derniers kms sont toujours les plus longs et les plus fatigants.les photos donnent envie de s »y rendre ,l’assiette a certainement été la bienvenue après une telle marche, mais quel plaisir et quelle satisfaction à l’arrivée.
    Courage pour la suite car le repos n’est plus loin.
    A demain de vous suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *