Vacances de rêve à Bali

Les amis, j’espère que je vous ai pas trop manqué ; la fréquence des billets étant quelque peu erratique sur ce blog, je ne sais pas si vous vous êtes rendus compte de mon absence.

Ceux sur Instagram et Facebook savent… Ils savent que je suis partie chercher calor et bonhor et douçor.
Cela fait une quinzaine de jours que j’oscille entre posts insolents et narguants et que je vous envoie des rayons de soleil pour contre-attaquer ces vilaines pluies qui noient Paris.

Lorsque j’ai décidé de prendre des vacances – totalement à la dernière minute – je voulais être sûre qu’il n’y ait pas une seule anicroche, j’ai donc longuement cherché la destination qui répondrait à ma quête de soleil sans mousson intempestive, à mon envie de dépaysement, une destination suffisamment lointaine pour oublier Paris mais suffisamment facile pour une flâneuse un peu au bout de la roulotte. Et c’est Bali qui cochait toutes les cases.

Et je n’ai pas été déçue! Après deux semaines là-bas – deux semaines c’est un peu le minimum étant donné qu’il y a pratiquement deux journées de voyage pour faire l’aller-retour – je reviens aussi vive que Flash, le paresseux de Zootopie, légèrement hâlée, ayant perdu une moitié de cernes et gagné quelques grammes de sagesse en plus.

Appelez-moi Buddha.

Il faut dire que j’ai mis les moyens. Tant qu’à faire, autant mettre les chances vraiment de son côté. Mon programme c’était pas de programme. Ou à la rigueur Eat, Pray, Sleep. Et à Bali, tout est fait pour apaiser la tête et le corps que ce soit les massages à tous les coins de rues, la savoureuse cuisine super équilibrée, le sourire des Balinais, leur amour de l’esthétisme et leur fabuleuse gentillesse.

Depuis que je suis rentrée, j’ai regardé la pluie tomber, je me suis enrhumée, j’ai trié mes photos et j’veux repaaaaaaaaartir!!!! En attendant d’atterrir véritablement, je vous laisse avec quelques photos pour vous faire rêver vous aussi…

Les rizières et la coupe du riz à l’ancienne
Je n’avais jamais encore vu de rizières et, d’ailleurs, je ne m’étais jamais encore vraiment interrogée sur le cycle du riz. Cette lacune qui empoisonnait mon existence est désormais comblée. Je sais tout sur la fascinante vie du riz (qui ressemble à celle du blé en plus rapide) : du geste millimétré pour couper chaque « pied » de riz, au battage pour en retirer les grains et passant par l’étape extrêmement méticuleuse consistant à le « tamiser » pour en séparer le grain de la cosse.

Rizieres Tegallagan_BaliRiziere_BaliDSC_0984Bali suite 2 (136)Bali suite 2 (76)Rizieres_BaliDSC_1020Bali suite 2 (117)Riziere_Bali 2Bali_rizieresBali_

Le lever de soleil sur le Mont Batur qui à lui seul justifie de se lever à 2h du matin
Depuis Ubud, de nombreux tours organisent cette expédition.
Il faut juste être prêt à se lever à deux heures du matin mais ça vaut le coup, je vous laisse juger!

Bali suite (70)Bali suite (69)Bali suite (77)Bali suite_Mont Batur 2Bali suite_Mont Batur

Les temples et les cérémonies de purification dans Tirta Empul
Les Balinais sont hindous et très croyants. Tout est prétexte pour une cérémonie! Que ce soit l’achat d’une machine à laver le linge, d’une voiture ou d’une maison, la date de l’achat se décidera en fonction du calendrier et ensuite le calendrier déterminera le jour de la cérémonie!

DSC_1174BaliTirta Empul_Bali (3)Tirta Empul_Bali (1) Tirta Empul_Bali (2)

Les petits bateaux de pêche d’Amed à l’Est de Bali
Amedphoto (22)

Les eaux transparentes à 30 degrés de Gili Air
Gili Air est l’une des 3 petites îles situées à côté de Lombok. Gili Trawangan la plus festive, Gili Meno la plus sauvage et Gili Air entre deux, le bon compromis idéal. Sur ces îles, les voitures et les motos sont interdites et les gens circulent à vélo ou à carriole à cheval. Du coup, c’est caaaaalme, exactement ce dont j’avais besoin pour terminer mes vacances en beauté. C’est le spot idéal pour aller nager avec les tortues, rêver sur une plage de sable blanc (à Bali, les plages sont de sable noir) ou compléter sa collection de jolis coquillages et de sublimes coraux.
Depuis Amed, compter une bonne heure en bateau rapide et environ 400 000 rps (25 euros) pour un aller simple

Gilli AirBali suite 3 (44)Bali suite 3 (23)Bali_Gilli AirGilli Air_ (1)Gilli AirGilli Air_ (2)
Alors, vous la sentez la calor?

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

8 comments on “Vacances de rêve à Bali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *