Septimus Maximus

Enfin ! Cela faisait trois mois, que dis-je, six mois que j’en entendais parler partout. Dès que j’allais dînez chez un bistronomique – Pantruche, le Garde-Temps, Albion – on me rétorquait « et t’as été chez Septime ? ».
A force de me sentir en marge d’une tendance culinaire, la moutarde a fini par me monter au nez et d’un coup de tête j’ai réservé chez Septime… pour dans dix jours… On est à Paris, tout de même.

Septime extérieur

Rien à redire sur le cadre digne d’un designer suédois à la campagne : belles tables en bois brut, murs blancs et gris taupe (attention pas taupe clair, c’est has been !), lampes industrielles et verrines qui vont bien. Pas de doute, vous êtes dans une adresse de la branchitude tout droit sortie d’un magazine déco !

Septime2

Passons maintenant aux réjouissances, le chef a fait ses classes à L’Agapé et j’ai envie de vous dire que ça se sent (enfin, j’en sais rien, mais ça sonne bien) : infusion de pancetta, sauce à l’ortie, glace au foin, ferra fumée (dont je cherche encore la signification), ce déjeuner sera une opportunité pour enrichir votre vocabulaire culinaire! Carte réduite – deux entrées, deux plats au choix – pour éviter les choix cornéliens mais qui se complique légèrement si vous n’aimez aucun des deux plats du jour.
Pour moi ce fut œuf de poule, bouillon de champignon, pied bleu pendant que ma voisine attaquait ses asperges blanches, « ferra fumée » ? et mimosa avec des grimaces de plaisir. Beaucoup de bouillon et je suis encore à la recherche du pied bleu mais heureusement grâce aux vertus apaisantes du champignon, mon esprit a vite oublié ces petites contrariétés.

Entrée

En revanche, enthousiasme garanti pour le cabillaud à l’infusion de pancetta tout comme pour le canard accompagné de ses asperges vertes et sa sauce à l’ortie apportés en un temps record et superbement présentés.

Septime_Cabillaud infusion de pancetta vs Canard asperges vertes orties

Si la glace au foin que j’avais déjà goûtée chez Saturne ne m’a pas laissé de souvenirs impérissables, en revanche j’ai bien aimé le crumble revisité façon Septime : compote de pommes accompagnée de « crumb ».

Septime_glace au foin crumble de pommes
Bref, un moment maximus!
Pour finir votre déjeuner en beauté, n’oubliez pas de passer aux toilettes qui donnent sur une charmante cour arborée!

Septime, 80 rue de Charonne, 75011 Paris. M° Charonne
Avec qui? Votre amour, une copine ou un pote branché et gastro
Déjeuner à 28€, menu le soir plus cher entre 40 et 50€.
Preuve que ça marche bien, c’est fermé les samedis, dimanches et lundis.

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

8 comments on “Septimus Maximus

  1. hé dis donc tu es venue du côté de chez moi 😉
    je n’ai pas encore eu la moutarde assez au nez et n’ai pas encore craqué sur Septime alors que je ne suis pas loin et que je suis déjà passée par la case Chardenoux plusieurs fois 🙂
    tes photos me donnent envie de craquer… mais sans Big, cela n’aura pas la même saveur :s
    sinon je ne connais pas la ferra fumée mais la féra fumée oui… la féra est un poisson de lac du genre saumon qu’on trouve vers Annecy et la région du Léman (tu peux le trouver sous le nom de coregone ou palée) … je n’ai pas de mérite, mon premier grand amour était un vaudois (ses parents avaient une ferme auberge du côté de Sion, pas très loin de la Clusaz, mais côté suisse… 3615 je raconte ma vie)
    à jeudi pour la devinette 🙂

    • Ah bon???!!! La prochaine fois, je m’arrête pour prendre un verre pour la suite de ta vie 😉
      Après ton cours sur la féra fumée, je suis allée faire un tour sur l’Internet mondial pour en savoir plus et il semblerait que féra et ferra seraient finalement sur la même longueur d’onde et ce que j’avais pris pour une saveur espagnole, est réalité un bête poisson cuivré du Lac Léman (au demeurant d’une très jolie couleur je l’avoue…).
      Morale de l’histoire : vive les Vaudois!

  2. Après ton LT en direct du Septime et ce post, c’est décidé: il faut que je réserve!
    Par contre, 10 jours avant c’est long. Enfin, c’est toujours moins que ce diable de Frenchie, qui nous fait poireauter plus d’un mois!

    • Pas de doute, ils savent comme faire durer le plaisir mais ils savent aussi que 10 jours, c’est la limite!
      J’espère que tu aimeras!

    • MMhhh, en fait je recommanderais plutôt le Garde-Temps pour le rapport qualité-prix le soir qui est totalement imbattable mais je mettrais Septime à un cran au-dessus niveau cuisine…
      Lequel as-tu choisi finalement? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *