Rentrée parisienne

La rentrée est le mot le plus français que je connaisse. Sa seule évocation engendre un soupir d’incompréhension de la part de mes interlocuteurs internationaux qui l’ont entendu tout au long du mois d’août. Ils n’en connaissent pas forcément la signification exacte mais ils ont saisi qu’il ne se passerait pas grand-chose avant que cette satanée rentrée ne soit passée. Ils l’ont d’ailleurs sûrement ajoutée à la liste des multiples spécificités françaises obscures avec lesquelles il leur faut composer…

Lorsque j’étais gamine, j’adorais la rentrée. Je crois que je vouais un culte tout particulier aux fournitures scolaires. Rien ne m’emballait plus que d’ouvrir un cahier neuf pour la première fois. Je m’appliquais consciencieusement pour que la première page soit parfaite sans rature ni gribouillis ce qui demandait une concentration extrême et qui occasionnait une lenteur dans la prise de notes un peu handicapante. Heureusement, cela s’arrêtait souvent après avoir tourné la première page… Puis, j’ai commencé à travailler et la rentrée s’est transformée en une phase plus difficile.

Aujourd’hui, la rentrée a une saveur bi-goût. D’un côté, une légère amertume à l’idée de quitter les sandales et les doigts de pied colorés, de l’autre, un parfum dopant plein d’excitation et d’enthousiasme. C’est à la fois une ode irrésistiblement triste et nostalgique à la fin de l’été et une accélération temporelle vibrionnante d’énergie. Un adieu aux robes d’été pour retrouver avec plaisir les douces écharpes.
La rentrée me mélancolise toujours un peu mais j’ai trouvé dans Paris de quoi apprivoiser un peu mon blues de rentrée.

Humer l’histoire du Palais Royal
Imaginez donner que Molière soit un parfum, à votre avis, quelle fragrance aurait-il ?
Donner vie à des personnages historiques emblématiques, c’est l’expérience olfactive à laquelle s’est exercée Chantal Sanier, créatrice de parfums.
Du 28 août au 21 septembre, les visiteurs du jardin du Palais Royal pourront découvrir dans la galerie d’Orléans les évocations olfactives de dix grands personnages qui ont marqué ou ont été marqués par le Palais-Royal : le Cardinal de Richelieu, Molière, Anne d’Autriche ou encore Camille Desmoulins.

Chacune des sphères est accompagnée de quelques mots bien troussés qui expliquent le choix de la créatrice pour imaginer le parfum correspondant.
L’installation est délicate et surprenante. Il faut se pencher précautionneusement au-dessus de la jarre rose poudré et humer les senteurs végétales. Frangipane et fleurs pour Anne d’Autrice, encensement sur sable pour le Cardinal de Richelieu. Les odeurs énigmatiques s’envolent sur les colonnes portées par les voiles de latex végétal.
C’est terriblement poétique et esthétique.

Subodore jusqu’au 21 septembre 2017 dans la cour du Palais Royal. Entrée libre de 10h30 à 18h30.

Les derniers jours de Céline Pham chez Fulgurances
Fulgurances propose à des seconds de cuisine de devenir patron de restau pendant 6 mois. Le truc parfait pour tester un changement de vie. Pour permettre de voir s’ils sont faits pour cela et surtout s’ils en ont vraiment envie.
Céline Pham, ancienne de chez Saturne et Septime, y œuvre depuis le mois d’avril dernier. L’expérience a dû l’enthousiasmer car elle ouvre début octobre un restaurant-table d’hôtes « Chez Elle » dans le 10e arrondissement; un restaurant intime puisqu’il n’y aura que dix couverts et quatre dates par mois.
Dépêchez-vous, car il ne vous reste plus que deux semaines pour vous faire envoûter par sa cuisine aux touches asiatiques!

Fulgurances, 10 rue Alexandre Dumas, 75011 Paris, 01 43 48 14 59.
Ouvert du mardi au vendredi midi et soir : 12h30 – 14h et 19h30 – 22h
Menu déjeuner 19€ & 24€ – Menu carte 46€ & 58€ le soir.

L’appli qui ré-enchante Paris – L’instant parisien
Fabrice et Laurence ont d’abord lancé un blog. Puis, l’année dernière, ils ont imaginé une revue papier pour partager des portraits de créatifs parisiens : artisans, céramistes, fleuristes, chineurs…
Il y a quelques mois, ils se sont mis à l’appli et proposent plusieurs fois par semaine des adresses parisiennes très confidentielles, des rencontres de Parisiens inspirants et des lieux insoupçonnés.
Voilà une appli qui va vous donner envie de kiffer Paris !

Jouer au randonneur
Si vous avez été vous confronter au GR20 En Corse (on frime un peu parce qu’on y a laissé des plumes) et que cela vous a donné des envies de marche, sachez que Paris a désormais son GR ! Et pas de la petite rando, la boucle fait tout de même 50km ; de quoi s’étirer un peu le mollet…
Le nouveau sentier traverse 70 espaces verts dont les parcs de la Villette (XIXe), de Bercy (XIIe), Kellermann (XIIIe), André-Citroën (XVe), Martin Luther-King (XVIIe), les bois de Vincennes (XIIe) et de Boulogne (XVIe), la forêt linéaire du XIXe.

Faire du dimanche une fête
Fanny de Paris Pêle-mêle et Anaïs de Parisianvores, deux blogueuses que je croise régulièrement, ont décidé de s’attaquer à la morosité qui envahit les dimanches.
Elles ont lancé un concept – les dimancheries – pour faire du dimanche une fête à coup d’ateliers découvertes, de dégustations, d’activités créatives. Vivement dimanche !
Tout savoir sur les dimancheries ici

Et vous, comment se passe la rentrée? Quelles sont vos découvertes parisiennes de rentrée?

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 comments on “Rentrée parisienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *