La vie rêvée du Passage d’Enfer

Si j’aime autant me promener dans Paris, ce n’est pas seulement pour muscler mon fessier en prévision de l’épreuve tant attendue du maillot de bain ou pour flâner le nez en l’air et le pied nonchalant. Ce n’est pas non plus uniquement pour révéler la japonaise qui sommeille en moi.

En réalité, une des choses que je préfère, c’est le moment où je tombe sur un coin charmant dont je ne soupçonnais pas l’existence.
A cet instant précis, j’ai l’impression d’être la première personne sur terre à avoir trouvé ce lieu d’exception; je comprends exactement ce que Christophe Colomb a dû ressentir lorsqu’il a découvert les Amériques : une excitation, un bonheur intense et une envie de partager avec tous cette découverte incomparable !

Cette fois-ci, ça été le tour du Passage d’Enfer dans le 14ème fermé par une grille qui s’est entrouverte sous mes yeux. Habitée par la folie découvreuse, je me suis mise à courir pour atteindre la grille avant qu’elle ne se referme, je ne recule devant rien pour vous! (je vous raconterais la fois ou je me suis battue à mains nues avec un bébé tigre pour vous faire profiter d’une de mes trouvailles parisiennes…)

Bref, une fois la grille franchie, tu pénètres dans ce passage qui a plutôt une allure de voie un peu large plutôt que d’un passage. Et ce qui te frappe c’est le calme. Pas un bruit, c’en est presqu’inquiétant. Dans un film, tu commencerais inconsciemment à légèrement paniquer. La nuit, ça doit être carrément anxiogène. Normal, on est passage d’Enfer, il dû s’y passer des choses pas très catholiques que tous les habitants font semblant d’oublier… mais qui sont présentes dans tous les esprits et dans les regards lorsqu’ils se croisent le matin… Peut-être même que c’était là que la Malvoisin et ses sortilèges demeurait…

Oui, j’ai l’imagination fertile. Et avant de me plonger dans l’Internet mondial qui répondra à toutes mes interrogations et qui m’apprendra le comment du pourquoi du nom de ce passage, j’aime bien me raconter ma propre histoire… et cette fois-ci, je suis tombée assez juste, le passage était situé avant dans le bois d’enfer appelé ainsi pour sa mauvaise réputation! Heureusement les petits immeubles colorés presque poudrés, un peu comme ceux de la rue Crémieux, apaisent mon anxiété…

EnferPassage de l'Enfer (17)Passage de l'Enfer (15)Passage de l'Enfer (22) Passage de l'Enfer (27)Passage de l'Enfer (16)

A noter au n°25, l’immeuble de l’architecte André Arfvidson en 1911, sur la façade des céramiques et grès flammé de Alexandre Bigot. Parmi les premiers habitants André-Hubert Lemaître ancien élève de l’École nationale supérieure des arts décoratifs. C’est dans cet immeuble que René Jaudon installe son atelier ou École Préparatoire aux Professorats de dessin et aux concours d’admission à l’école des beaux-arts et des arts décoratifs. Il aura un franc succès.

Passage de l'Enfer (6)Passage de l'Enfer (7)Passage de l'Enfer (14)Passage de l'Enfer (21)
Passage de l'Enfer (3)Passage de l'Enfer (31)

Allez, on se retrouve bientôt pour une prochaine balade?

Passage d’Enfer dans le 14ème, M° Raspail.

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

12 comments on “La vie rêvée du Passage d’Enfer

  1. mais quelle aventure !
    dommage quand même que les habitants du passage d’enfer n’ait pas la main davantage portée sur le vert…ça manque un peu de jardinières, de pots, de vie… ok j’adore les volets de couleur 🙂

    • Je suis bien d’accord et je me suis fait la même réflexion… à part quelques pots en bout de passage ça manque un peu de main verte!!

  2. Génial ! Moi aussi je suis comme toi, j’adore me faufiler dans les passages et cours privées dès que l’occasion se présente. J’ai d’ailleurs découvert assez récemment que parfois il suffisait simplement d’appuyer sur le bouton pour que la grille ou la porte ne s’ouvre. J’ai donc tendance en marchant à appuyer sur tous les boutons par curiosité. 🙂 En tout cas tu as fait une bien belle trouvaille, je comprends tout à fait ton excitation à la Christophe Colomb. 🙂

  3. Ahh mais quelle chance j’ai, de pouvoir te suivre quand même et surtout de pouvoir découvrir toutes tes flâneries !! Encore un bel endroit à découvrir dans le 14ème !! magnifique

    • Merci beaucoup pour ton message <3
      Je suis en train de préparer un post spécial 14e qui devrait te plaire!

  4. Ayant habité pendant plus de 20 ans dans ce PASSAGE , que de souvenirs, avec les copains, dont un est devenu très Célèbre . Et ceci du milieu de la dernière Guerre et après , nous avons vécu dans cet endroit une jeunesse sans problème.. Lieu entouré de PEINTRES , COMEDIENS, INDUSTRIELS…à moins de 200 mètres.
    Période merveilleuse, ou nous allions dés l’âge de 8 ans et SEULS , à l’école du 80 Boulevard du Montparnasse, qui me dit-on n’est plus une Ecole communal..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *