Les expressions qui collent à la peau

L’année dernière (j’ai gardé cette  habitude de parler en année scolaire avec le début de l’année et ses résolutions en septembre et la fin en juin ; ce qui place l’été dans une terre inconnue où le temps est capable de s’étirer à l’envi), j’agrémentais pratiquement toutes mes phrases d’un « du coup ». Sans véritablement en être consciente. Sauf qu’à un moment, je me suis retrouvée à faire un test caméra (ne vous emballez pas, je n’ai rien d’extrêmement croustillant à vous révéler ou du moins, ce n’est pas encore pour tout de suite…) pour me rendre compte que c’était devenu un tic de langage et que mes phrases étaient largement affublées de leur « du coup ».

unsplash

Après une petite recherche sur l’Internet mondial, j’ai appris que « du coup » a fait son apparition en 2006 pour une raison encore inconnue et pullule depuis cette date. Il fait des ravages dans la France entière sans épargner un seul village.

L’Internet poursuit : C’est une contrefaçon du mot de liaison « par conséquent », qui a les apparences de l’articulation logique mais occulte un chaînon de l’argumentation pour obtenir l’approbation d’autrui.
C’est en réalité un outil de manipulation intellectuelle »

Franchement Claudine, est-ce que tu penses sérieusement que lorsque tu écris que ces articles étaient en soldes, du coup j’en ai pris trois…ils ne chercheraient à convaincre qu’une seule personne : moi-même ?! Franchement…

J’étais assez en phase avec la première partie de l’analyse : je voyais dans « du coup » comme une conséquence pas forcément 100% logique et/ou un lien de cause à effet entre deux propositions mais de là à prêter à « du coup » un pouvoir de manipulation intellectuelle….

N’empêche. Du coup c’est moche, c’est réducteur et je ne supporte plus m’entendre répéter ces deux mots.
Malheureusement, la prise de conscience n’a pas pour autant fait disparaître cette frénésie vocabulairienne et les synonymes « euh », « au fait », « finalement », « dans ces conditions » ont du mal à le remplacer.

Jusqu’au moment où je me suis entendue dire plusieurs fois En même temps, j’ai envie de te dire totalement inutile et superflu… je ne sais pas ce qui est pire…
mais que je ne peux pas m’empêcher de seriner à tout bout de champ. Chaque fois que je m’entends dire cette phrase, je me surprends

Et vous, vous avez des tics de langage ? Du coup, vous gérez cela comment ? (vous avez vu comme je vous ai manipulés ?)

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 comments on “Les expressions qui collent à la peau

  1. Génial cet article ! Je suis fan de ta plume, de ton humeur du jour !

    Bon moi aussi du coup, je te le mitraille ! Je m’en suis aperçue hier au bureau, je l’ai bien répété 3 fois en 1 heure. Du coup, cet article lu dans la foulée m’a bien piquée au vif !!

    • Merci beaucoup <3
      Et le pire c'est que lorsque tu en prends maintenant conscience, c'est totalement bloquant 😉

  2. Oh ce que je peux le dire « du coup »! Et quand je me rends compte que je l’ai dit au moins une bonne demi-douzaine de fois dans une histoire assez courte. Je m’en veux et je n’ose plus continuer à parler. Mais je pense que ça va être dur de s’en débarrasser, du coup! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *