Le repas des fauves

Paris. 1941. La guerre a débuté depuis deux longues années, alors un dîner chez des amis ça ne se refuse pas. Enfin, une occasion de bien manger et de se retrouver pouvoir comment chacun s’en sort. Soudain, un officier allemand sonne à la porte et ordonne de choisir deux personnes parmi les convives sinon tous mourront. Deux, c’est beaucoup, pas assez et toujours trop.

Commence alors un huis clos dont l’intensité croit tout le long de ce repas de fauves. Exaspération, arguments fallacieux, désespoir, engueulades, révélations de secrets qui devaient demeurer cachés, tous les coups sont permis lorsqu’il s’agit d’échapper à la mort.
Pendant la première demi-heure, j’ai apprécié la dimension historique de la pièce puis, portée par l’excellent jeu des acteurs, je me suis demandée comment j’aurais réagi si je m’étais retrouvée dans une situation pareille. Est-ce que j’aurais voulu protéger mes amis? Me sauver avant tout?

Difficile de vraiment savoir ce qui se serait réellement passé mais le sujet mérite réflexion. Et vous, qu’est-ce que vous auriez fait dans une situation pareille?

Le repas des fauves, théâtre Michel, 38, rue des Mathurins, 75008 Paris, 01 42 65 41 30.
M° Auber, Havre-Caumartin, St Lazare, Madeleine
Attention lorsque vous réservez en première catégorie, il est possible que vous vous retrouviez sur strapontin pour le même prix… (vécu et pas approuvé)

Et sinon, plein d’autres bonnes idées théâtre à retrouver chez nos amis d’Osez le Romantisme!

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

10 comments on “Le repas des fauves

  1. je me souviens avoir vu le film de Christian Jacque il y a bien longtemps au lycée et cela avait déclenché de vives réactions…
    j’aimerais avoir une attitude héroïque mais ma crainte est de n’être celle qui prie tous les dieux possibles pour que le choix ne se porte pas sur elle … à moins que peut-être, comptant sur le fait que l’officier sera finalement juste et raisonnable, il n’épargne finalement les volontaires ? ça c’est quelque chose que je pourrais croire et quelque chose qui pourrait m’amener à me lever et à dire OK let’s go..
    … c’est pas gagné …
    je crois que je finirais en larmes et que mes pleurnicheries agaceraient tout le monde y compris l’officier et que je passerais direct par les armes … histoire qu’ils puissent avoir la paix 😉
    en fait je ne suis pas sûre d’avoir envie de connaître la réponse…

  2. Superbe pièce de laquelle on ne ressort pas indemne … serait-on prêt à trahir nos amis dans une situation comparable ?
    A aller voir entre amis suivi d’un dîner, vous verrez les discussions ne manqueront pas !

  3. Je ne savais pas qu’elle se rejouait cette année!
    On me l’avait conseillée l’année dernière, et je l’avais manquée… je réserve de ce pas! (merci pour le conseil pour la 1ère catégorie d’ailleurs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *