Balade sur les îles vénitiniennes

Burano (16)

Je reprends doucement le chemin des flâneries délaissé depuis de longs mois. Je ne vous promettrais pas que cela durera longtemps ; j’ai pris une résolution : arrêter de vous donner des faux espoirs et de vous faire croire à chaque nouvel article que ce blog allait reprendre du service. Il faut croire que c’est ça la « charge mentale » (check, charge mentale placé ! – Plus sérieusement, c’est un sujet dont nous avons énormément discuté au cours de nombreux dîners avec l’Homme et avec des copains. S’il est possible que cette BD ne change pas immédiatement la façon dont les choses sont organisées au sein des couples, elle a le mérite d’en faire un débat et de créer une prise de conscience ; et c’est déjà un très bon début).

Et sinon, pour en revenir à Venise et à ses îles… pour y aller, prendre le vaporetto, ligne 12, depuis l’embarcadère de Fondamente Nuove qui s’arrête à Murano, Burano puis Torcello. La plupart des touristes s’arrêtent à Murano pour découvrir les ateliers de verre soufflé mais cela vaut vraiment la peine de poursuivre jusqu’à Burano, l’île aux petites maisons colorées, et aller ensuite à Torcello, l’île juste en face et sa cathédrale Santa Maria Assunta du IXe siècle. Il faut compter 45 minutes pour s’y rendre.

Etant donné que l’île est minuscule et est très vite submergée de touristes – mais elle le vaut bien car elle est simplement superbe – allez-y très tôt le matin pour la découvrir, presque seuls, au moment où les commerçants ouvrent leurs boutiques et commencent à installer les tourniquets à cartes postales et sortent les étals de dentelles qui ont fait la renommée de l’île.

Burano (34)Burano (13)Burano (23)Burano_maisonsBurano (15)Burano (33)BURANO_venice (1)Burano (28)BURANO_venice (2)

Chaque maison est peinte d’une couleur différente pour qu’à l’origine les maris puissent les voir de loin lorsqu’ils rentraient de la pêche. Et j’ai beaucoup aimé me promener au milieu de ce pantone de couleurs si bien entretenu. Le souci du détail est tel que les fleurs sont souvent de la même teinte que les volets, les rideaux assortis à la couleur de la maison et il y a même un crochet pour faire sécher les parapluies !

Entre deux paires de draps en train de sécher, vous aurez peut-être la chance de tomber sur l’association qui construit des élégantes yolettes à rames en bois vernissé dont les portes seront peut-être entrouvertes… Pour les plus aventureux, un pont en bois emmène depuis Burano à Mazzorbo, l’île qui jouxte Burano, avec une maison d’hôtes et quelques vignes qui produisent en tout et pour tout 4000 bouteilles de vins. Le paradis sur terre…

Burano (41)Burano (51)IMG_4984IMG_4975 Burano (21)Burano (32)Burano (22)Burano (4)

Je n’ai pris aucune photo de Torcello : ni de l’arrivée depuis le vaporetto, ni du sentier verdoyant, ni de la Cathédrale et de sa somptueuse mosaïque du Jugement Dernier, ni de l’atmosphère champêtre qui en fait une île si différente de Burano, ni de la très belle adresse – l’Osteria al ponte del diavolo – où nous avons déjeuné face à un jardin soigné aux quatre épingles, ni même de nos assiettes. Et pourtant il y avait de quoi ! Que ce soit le risotto aux scampi et aux herbes folles, les spaghettis noirs à la sauce de homard ou les Taglierini au lapin et au citron… c’était un régal hors du temps que nous avons savouré avant de retrouver la lagune… A suivre…

Conseils pratiques & adresses 
Venissa, Fondamenta di Santa Caterina, 3, 30142 Mazzorbo. Un lieu divin hotel et restaurant avec cinq chambres qui fait également table d’hôte avec une vue sur les vignes.

Osteria Al Ponte del Diavolo à Torcello dans un cadre champêtre en dehors de la foule. Une adresse un peu chic avec une carte très fine et bien travaillée. Plats de pâtes entre 16 et 18€.

Se rendre sur les îles: prendre le vaporetto depuis Fondamente Nuove. 45 minutes pour se rendre à Burano. Descendre à Mazzorbo.

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 comments on “Balade sur les îles vénitiniennes

  1. J’avais visité Murano et Burano. J’avais adoré… mais c’était il y a bien longtemps. J’adorerais y retourner. En attendant, je me suis plongée dans tes magnifiques photos 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *