Brian is in the kitchen (with Diego)

Depuis le temps que ce pauvre Brian se morfond tout seul dans la cuisine. Il doit se faire bien chier quand même. Il doit connaître par cœur la moindre petite fissure, le moindre petit écaillement de peinture, le placard qui grince, la porte qui ferme mal…
Et puis, il doit surtout avoir la dalle parce que personne ne lui apporte de bouffe. Peut-être même que Brian est allongé par terre, mort d’ennui et de faim.
Je me suis dit que ce serait sympa que quelqu’un lui tienne compagnie.
Et qu’avec Diego, ils pourraient faire des mojitos, des tapas, tout ça quoi. Parce que je ne suis pas certaine que Brian sache cuisiner.

Bref. Tout ça pour vous dire que je me suis retrouvée l’autre jour à un cours de conversation espagnole à Paris (j’étais pas sûre que vous comprendriez l’allusion si j’avais intitulé cet article « Diego esta en la cocina ». Mais je vous sous-estime sûrement). Au Polyglot club.
Je ne faisais pas la maline en poussant la porte du bar, mon plus beau Hola, Que Tal? accroché aux lèvres (ça va bien se passer… au pire, je prendrais juste un verre).
Première table de sexagénaires très appliqués (je me demande ce que je fais là). Seconde table, complète (je devrais peut-être partir). Un peu intimidée, je me suis finalement assise à la troisième table à côté d’un chilien arrivé en France il y a un an, d’une espagnole fraichement débarquée à Paris et de trois potes qui voulaient rafraichir leur espagnol avant leur prochain voyage au Pérou. Un verre plus tard, je me sentais – bizarrement – déjà nettement plus confiante pour raconter que « a mi me gusta passear en Paris » et une heure et demie après j’étais presque bilingue quoique épuisée d’avoir déployé autant d’énergie à hablar espagnol. . Pour tout vous dire, ils ont même ri à mes blagues (drôlissimes). C’était chouette.

Du coup, si vous aussi vous êtes une quiche en anglais/espagnol/russe/allemand/chinois (barrez la mention inutile) et que votre bouquin Assimil, posé sur la table du salon depuis trois semaines, vous regarde d’un air mauvais, allez passer une soirée au Polyglot Club. Vous parlerez sans complexe (ça aide de ne pas connaître les gens) et vous ferez peut-être des rencontres et au pire vous vous évaderez le temps d’une soirée!
Pour info, le mercredi c’est espagnol au Snax Café au 182 rue St Martin dans le 1er!

Toutes les infos sur leur site.

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

14 comments on “Brian is in the kitchen (with Diego)

  1. J’adooooooooore cet article, j’étais morte de rire en lisant le topo sur le pauvre Brian abandonné dans sa cuisine !
    Génial ! Tout autant que le concept d’ailleurs.

  2. Je connaissais déjà le concept des « RDV de langues » mais un bar dédié à ça, je trouve ça GENIAL!!!
    Tu m’as vraiment donné très envie d’y faire un tour! J’ai hâte de speak in english!!!
    Et puis ton petit passage humour m’a bien fait rire 😉

  3. Bonjour,
    Je voudrais bien essayé mais j’ai la trouille de chercher mes mots et mes phrases en espagnol; Pourtant c’est une langue qui me plait bien.
    C’est quand les prochains RDV au Snax café
    cordialement
    merci de me répondre

  4. Trop cool ! J’ai testé Tripmeeters.com où il y a tous les événements linguistiques regroupés et c’est vraiment bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *