La Bibliothèque Richelieu, une des plus belles bibliothèques du monde


Le paradis, à n’en pas douter, n’est qu’une immense bibliothèque Gaston Bachelard

Ce sont les premiers mots qui me sont venus à l’esprit (avec le nom de l’auteur évidemment) lorsque je suis entrée dans la fameuse salle Labrouste de la Bibliothèque Richelieu. En regardant, certains « étudiants » – peut-on encore parler d’étudiant à soixante-cinq ans ? – en train de consulter des ouvrages précieux, je me suis dit qu’il n’y avait pas d’âge pour s’y mettre. J’ai eu subitement eu en tête une idée de recherche et même de thèse. J’ai commencé à fébrilement construire mentalement un plan en douze parties destiné à m’assurer une carte de bibliothèque pour une petite dizaine d’années au bas mot.

Je sentais déjà tous ces manuscrits inspirer mon génie créatif. Et il y a de quoi faire : la Bibliothèque Richelieu est le berceau historique de la Bibliothèque nationale de France (la BNF pour les intimes). La BNF a pour mission de rassembler l’ensemble du patrimoine documentaire national et le conserver ; elle occupe plusieurs sites parisiens dont la Bibliothèque François Mitterrand, celle de l’Arsenal et évidemment celle rue Richelieu.

L’histoire  de la bibliothèque débute avec la construction de l’hôtel du duc de Chevry en 1635, racheté et agrandi par Mazarin qui souhaitait un palais pour ses collections. La Bibliothèque royale s’y installe en 1721 et se modernise sous l’impulsion de Napoléon III avec l’inauguration de la sublime salle Labrouste en 1868. Cette salle lumineuse de 18 mètres de haut a été imaginée par l’architecte fonctionnaliste du même nom qui avait déjà réalisé la Bibliothèque Sainte-Geneviève ; il a même installé un système de chauffage au sol !

La Bibliothèque  Richelieu est aujourd’hui le plus grand pôle de documentation du monde dans le domaine de l’art, de l’archéologie et du patrimoine. Elle abrite des collections exceptionnelles : manuscrits (des plus anciennes traces d’écriture de l’humanité aux manuscrits d’écrivains : Camus ou Zola), estampes et photographies, collections de musique ou encore arts du spectacle etc.

Elle a rouvert l’année dernière après une première phase de six ans de travaux gigantesques qui se poursuivront jusqu’en 2020. Lors de la visite, on peut notamment admirer la salle Labrouste restaurée (qui abrite les collections de l’INHA) et qui est redevenue « la plus belle salle du monde » selon les vœux de Napoléon III, mais également le magasin central sur 11 niveaux avec son système de pneumatique utilisé jusqu’en 1998, la salle des Manuscrits et le département des Arts et Spectacles.

Sur ce, je vous laisse : j’ai un plan à terminer !

Bibliothèque Richelieu, 58 rue Richelieu, 75002 Paris. M° Bourse ou Richelieu Drouot.
Pour découvrir la première partie du site, inscrivez-vous à la passionnante visite guidée sur le site de la Bibliothèque, ici. Prenez-y vous à l’avance car il y a peu de créneaux de visites et les prochaines dates sont déjà complètes.
Il est possible de prendre des photos, faites-en au fur et à mesure de la visite car vous ne pourrez par retourner dans les salles une fois celle-ci terminée.

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 comments on “La Bibliothèque Richelieu, une des plus belles bibliothèques du monde

    • Merci beaucoup pour votre enthousiasme! Je ne saurais trop recommander de réserver sur-le-champ!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *