A tous les amateurs de poulet

Mes p’tits poulets, je vous ai trouvé l’adresse qui va vous ébouriffer le plumage. Préparez-vous à vous recoiffer la crête. Sur la butte perché, Antoine Westermann a fait le sien, cet adage bien connu : « Quand on tient la poule, il faut la plumer » et décline la volaille à toutes les sauces : œuf à la coque, poulet à la broche, poulet en cocotte, île flottante. Et j’en passe.
Même si ça caquète un peu fort, point de décor de basse-cour chez Coq Rico, on a plutôt l’impression d’arriver dans une maison de bord de mer avec ses grandes planches blanches, son comptoir en zinc pour une dinette seul ou à deux, il ne manque que du sable fin pour y agiter ses orteils. Ça tombe bien, c’est exactement ce dont j’avais besoin en cette période de rentrée… un p’tit rab de vacances !


Service empressé, presque trop, à Paris, on a plus l’habitude et surtout une carte qui offre des produits d’une basse-cour de qualité – poulet ou pintade fermière de Challans, pigeon du Poitou, poule au pot ou poulet de Bresse pour deux ou pour quatre – préparés avec soin et servis avec au choix, un cornet de frites maison, un gratin de macaronis ou de légumes du moment.

L’assiette quoiqu’un peu chère est copieuse, la viande succulente et c’est plus par gourmandise que j’ai craqué sur un des desserts… à l’oeuf bien sûr!
L’exécution est maîtrisée sans être inoubliable mais là encore, aucune déception sur la taille de l’assiette qui remplit toutes ses promesses.

Bref, vous l’aurez compris, point de picorage pour cette adresse qui taquine la poule de luxe!

Coq Rico, 98 rue Lepic, 75018 Paris, 01 42 59 82 89
M° Blanche
A la carte uniquement. Comptez entre 40€ et 60€. Ouvert tous les jours

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

12 comments on “A tous les amateurs de poulet

  1. cocorico ! tu es revenue 🙂
    pas sûre que je sois tentée car je ne sais pas me passer de dessert… et… l’oeuf et moi, ce n’est pas vraiment l’amour :s
    mais je retiens l’adresse pour y emmener mes gros mangeurs de l’est dont Poussin, mon jeune frère, à qui manger un poulet entier ne fait pas peur… heureuse nature ^_^

    ps : j’ai enfin testé Septime… tu n’avais pas précisé que les serveurs étaient à croquer ^_^

    • Ouii! Ca y est, pour de bon (comme une envie subitement de repartir)… UN conseil si tu emmènes Poussin à dîner la-bas, provisionne ta carte bleue 😉 Le poulet entier te coûtera un poil cher^^^
      P.S : aahh, visiblement l’expérience a été convaincante? ^^ (pas tant de souvenirs que ça des serveurs mais j’imagine qu’ils s’harmonisent parfaitement avec le cadre!)

      • ouiii testé et plus qu’approuvé … mes papilles se sont retrouvées au 7ème septime 😉
        j’ai testé la carte blanche du soir 🙂
        serveurs souriants, charmeurs et oui très en phase avec le cadre ^_^

  2. Aaahhhh ! Tu as eu plus de chance que moi. Depuis l’ouverture, je n’ai pas encore réussi à y aller… Je m’y prends toujours au dernier moment, et c’est complet tous les jours !!! C’est agaçant d’autant que je passe devant au moins deux fois par jour !

    • Pour tout t’avouer, j’y suis allée cet été (c’est mal de mentir sur son blog ^^) et j’avais quand même réservé quelques jours avant… D’ailleurs, bon à savoir ils sont ouverts tous les jours, avec un peu de chance…

    • C’est pas donné mis à part le menu à 15€ à déjeuner, sinon ça tourne plutôt aux alentours de 35€ le soir. Merci pour ton adresse gourmande!

  3. Hum, ça a l’air appétissant (enfin, surtout à cette heure-ci…) !!
    Par contre je suis passée devant et j’ai trouvé le décor un poil froid… pas hyper hyper romantique…

  4. Merci pour cet article, les prix nous paraissaient un peu élevés pour ( non, je ne peux pas écrire ça, pas vrai?), du poulet.. Mais les assiettes ont l’air généreuses sur les photos!
    @osez le romantisme: en plein hiver , mode cocon peut être ?

    • Comment dire que je suis d’accord avec toi (non, je ne peux pas écrire cela non plus!) mais effectivement les assiettes sont très généreuses et on peut limite se passer de dessert!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *