10 incroyables choses (et plus) à faire en Islande

1. Voyager au centre de la terre
L’Homme étant fan d’Haroun Tazieff, nous avons révisé nos volcans, leur formation, le type de lave (abrasif ou disruptif). Bref, j’ai eu l’impression de retrouver mes cours de géologie (dont je n’avais pas retenu grand-chose, je dois avouer) avec mise en pratique en taille réelle.

Pas d’éruptions mais quelques cratères qui devraient vous plaire :
Kérid qui se trouve sur la route 35 en revenant de Gulfoss et en direction de Selfoss ou de Hveragerdi, arrêtez-vous au cratère de Kérid où Björk a donné un concert sur un radeau en 2008. C’est sur la route littéralement. Ce serait vraiment dommage de ne pas y faire un petit tour.
Cratère de Kérid
– le second, celui d’Eldborg dans la Péninsule de Snæfellsnes en dessous des fjords de l’ouest
Eldborg

Des formations géologiques spectaculaires retravaillées par le vent et… friables!
Géologique

Visiter une grotte de lave où vous verrez des stalagmites de lave, des mélanges de couleur stupéfiants
Cave de Vatnshellir

2. Se baigner en pleine nature par 3 degrés
Les Islandais adorent les bains. D’ailleurs dès que vous passez à un Visitor Centre, on vous indique la piscine et les hot tubs parmi les choses à voir ! Mais je crois que le plus incroyable, c’est encore de se baigner en pleine nature dans une eau entre 35 et 40 degrés !

Parmi toutes nos expériences, j’en retiendrais trois :
– Le Blue Lagoon. Imaginez un champ de lave noir à quelques kilomètres de l’aéroport et au milieu de ce champ de lave, une eau laiteuse naturellement bleue d’où s’échappent des nuages de vapeur. Nous avons eu du mal à croire que c’était naturel mais ça l’est! L’expérience était vraiment un peu touristique pour nous mais après nos 2000 bornes de route, cela nous a fait un bien fou de nous détendre dans cette eau turquoise pendant 3 heures. Pour info, le Blue Lagoon est à deux pas de l’aéroport, transferts possibles en bus. 35€.
Blue Lagoon_Islande.jpgIslande_Blue lagoon
Hveragerði : celle-là, elle se mérite. Pour y arriver, il vous faudra marcher 3 kilomètres et traverser des montagnes et des collines d’où vous verrez s’échapper quelques fumerolles mais la baignade dans une petite rivière à 40 degrés est unique en son genre.
Hveragerðiphoto 2 (5)

Péninsule de Snaefellsnes. Ma préférée d’entre toutes. Une petite piscine pour deux voire pour trois. Au calme en train de mater les montagnes. Sur la route 54 en direction de Hellnar, après Eldborg et son cratère, tournez à gauche en direction de Stóra Hraun, passez la maison abandonnée et arrêtez-vous au niveau de la rivière que vous traverserez à pied. Une température idéale, une trentaine de degrés et les montagnes autour, le bonheur islandais !
Snaefellsnes

3. Se prendre pour la petite flâneuse dans la prairie
Nous avions besoin de nature et de détente, loin du vrombissement de la capitale et des pots d’échappement parisiens, l’Islande ne nous a pas déçus : avec 3 habitants au kilomètre carré, pas de risque de tomber sur quelqu’un. Je ne vous cache pas que certaines fois, sur les pistes désertes avec pour seule compagnie les graviers, nous nous sommes un peu sentis seuls au monde.
Mais, à part ça, dans notre petite maison en bois perdue au milieu des champs de lave, nous avons passé trois jours à nous extasier sur la nature, à caresser les chevaux islandais et à courir après les moutons qui gambadaient follement.
Heureusement que nous ne sommes pas restés plus longtemps car, pour un peu, j’aurais demandé à me faire appeler Laura Ingalls.

PrairieDSC_0850DSC_1328DSC_0957Oie sauvage

4. Profiter des journées à rallonge
Nous n’avons pas vu d’aurores boréales. Voilà, c’est dit. Je le déplore évidemment même si j’ai pris sur moi tous soirs pour cacher ma déception parce que j’ai trouvé la parfaite excuse pour revenir en plein hiver !
N’empêche que ces longues journées avec un coucher de soleil entre 23h30 et minuit nous ont totalement dopés. C’est bien simple, à 19h30, nous avions l’impression d’être au beau milieu de l’après-midi et nous nous sommes sentis énergisés par autant de lumière ; un peu comme cela avait pu être le cas à Saint-Pétersbourg l’année dernière!

Soleil couchant (2)Islande_CoucherSoleil couchant (1)

5. Se prendre pour un Islandais
Transformer son nom en version islandaise. Facile à faire. Pour les femmes, il suffit d’ajouter dottir à la fin du prénom de son père. Tu me suis ? Par exemple, si ton prénom est Eva et que ton père s’appelle Bernard, tu t’appelleras Eva Bernardsdottir et ton frère Guillaume sera Gudlaugur Bernardsson ! Fantastique, non ?!

6. Reconnaître les lieux des polars islandais
Si tu es amateur de polar, ne passe surtout pas à côté des romans d’Arnaldur Indriðason (sauras-tu deviner le nom de son père? Sinon, relis le point 5) avec son héros infiniment triste et solitaire, le Commissaire Erlendur, qui enquête sur des disparitions et des meurtres non élucidés. Hypothermie se passe dans le parc de Þingvellir, La Cité des Jarres entre Reykjavík et Keflavik tout comme La Femme en vert et tous racontent également les changements et les mutations de la société islandaise.

7. Conjuguer la nature en noir
J’ai toujours aimé le noir mais jamais je n’en avais vu autant dans la nature! Entre la couleur du ciel, de la lave…
Lava_Islande

… le noir des plages – et notamment celle de Vik, une des plus belles plages au monde dixit le Lonely Planet!
Vik (2)Vik (4)Vik

Celui des berges du lac Kleifarvatn à côté de Grindavik
Lac KleifarvatnDSC_0606

…on a eu tout le loisir d’aimer les nuances de glacier noir (ici Sohleimajökull)!

DSC_1110DSC_1122

8. Essayer de prononcer Eyjafjallajökull 
Rater. Se dire que Hoe-gaar-den, c’est vachement plus facile. Et rigoler bêtement à chaque fois que tu vois sur la route le nom d’un glacier : Solheimajoküll, Langjökull, Snaefellsjökull….

9. Jouer à pêcheur d’Islande
Et comme dans le roman de Pierre Loti, se sentir ragaillardi à la vue d’un phare dans la tempête parce qu’en Islande le temps change TRES souvent. Même TRES TRES souvent mais bizarrement même sous la pluie la plus battante, une sorte de lumière particulière baigne ce pays. De quoi te faire aimer la pluie. Enfin, presque.

Peninsule de Snæfellsnes_Ondverdames

10. Faire des expériences culinaires
En Islande, devant aucune folie, tu ne reculeras. Et dès le petit-déjeuner, du poisson, tu mangeras. Qu’il soit servi en tube pour les œufs de poissons ou mariné, ça réveille son homme (et sa femme) dès potron-minet. Si tu veux aller encore plus loin dans l’expérience, teste un morceau de requin faisandé. Bizarre. Une texture de fromage genre Beaufort avec un goût extrêmement fort et prononcé qui reste longtemps en bouche. Très longtemps.

11. Expérimenter un tremblement de terre en vrai (nous on a pu).
Heureusement, on était loin de l’épicentre mais c’était tout de même un tremblement de niveau 4 sur l’échelle de Richter. Pour en vivre un vrai, lorsque vous serez à Hveragerði pour  Petite cabine dans le centre commercial de Hveragerdi à côté du Visitor Centre où vous vivrez un tremblement de terre de plus de 6 et qui dure 30 bonnes secondes. Nous ne faisions pas les malins.

12. Chanter « On the road again »
Road islandeIslandeRoad trip

13. Chercher Björk dans l’annuaire
Il suffit de regarder à la lettre B. Et oui, en Islande les gens sont classés par prénoms! Et, bonheur de ce pays, tu peux également choisir ta profession genre sorcier ou espion ou chuchoteurs à l’oreille des poules par exemple!
Tu sais déjà le métier que tu aurais choisi?

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

14 comments on “10 incroyables choses (et plus) à faire en Islande

  1. Quel voyage ! C’est extrêmement dépaysant et tes photos sont superbes. Je suis surprises de ces couleurs et cette lumière si différentes de chez nous, merci pour ce partage.

    • Merci pour ton message et c’est vrai qu’ils sont vraiment très forts en lumière, ça ferait presqu’oublier les trombes d’eau ;)))

  2. wolfersbergervonludlaudottir… heu…ça passe pas sur la carte ^^
    je passe mon tour sur le requin faisandé et je prends tout le reste 🙂
    merci pour ce dépaysement total

    • Comment ça? Ton papa a un prénom digne des légendes allemandes les plus passionnantes? La chance! Tu ferais ton effet en Islande!

    • Non, je suis bien d’accord, ce n’est pas possible d’être gâteuse en voyant des paysages aussi stupéfiants!

  3. Le Blue Lagon mais quelle merveille, whoua impressionnant ! -et le cocktail tu l’as aussi testé ?-
    Je veux bien voir les chevaux sauvages aussi …
    Tes couchers de soleils et tes routes sont sublimes, tes photos de plages noires aussi … Bon OK j’aime tout finalement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *